Actualités

"Histoires et récits en cliniques institutionnelle" - 23 septembre 2022 à Paris

  Par APSPI, le


Prochain colloque de la revue Cliniques


Depuis toujours les gens se racontent des histoires pour tenter de donner du sens aux énigmes de l’existence. C’était la fonction originelle des mythes, contes et légendes de tradition orale : construire, imaginer et transmettre des récits au fil des générations. Témoigner des événements passés et de son histoire invite aussi l’humanité à se questionner sur ses propres mouvements. Au cours d’une psychothérapie, la trame du récit n’est jamais bâtie une fois pour toutes, elle se construit et se déconstruit et peu à peu s’éclairent les pièges de la répétition. La mise en récit de l’histoire du sujet est consubstantielle aux pratiques de soins. Elle organise le rapport au temps et concourt à la construction de l’identité. La question « qui suis-je ? » rencontre aussi la question : « de qui suis-je ? » : le récit de son histoire ramène toujours à l’originaire et aux fantasmes inconscients qui lui sont adjoints. L’acte narratif permet aussi de lier l’excitation pulsionnelle et de se dégager des vécus traumatiques. Il engendre la réflexivité, un écart par rapport à soi et réinstaure de l’altérité. La clinique en institution constitue presque toujours un moment de reprise et de mise en forme des histoires de vie de chacun. Elle permet de déployer divers dispositifs et médiations pour soutenir le processus de mise en récit et contourner les résistances. Encore faut-il que l’institution soit à même de se relier à son histoire, de se raconter, de transmettre ce qui la fonde et ce qui l’anime.

Contact

APSPI
12 rue Jean Jaurès - CS 10032
92813 PUTEAUX Cedex
06 37 54 31 61

 accueil@apspi.net

Réseaux